Développé avec Berta.me

  1. Qu’est-ce qui nous effraie dans le noir ?

    Qu’est-ce qui au contraire pourra nous aider à passer le cap de l’obscurité qui s’annonce devant nous ? Si ce n’est l’idée qu’il y a au bout autre chose, non plus la nuit mais la lumière ?

    What comes from darkness ? / Ce qui nait de la nuit... est une série qui oppose le fait de croire en son projet à la peur née de l’incertitude et du néant. Le pas vers l'inconnu, la confiance en soi, les héritages collectifs, tout ce qui freine ou donne la capacité d'agir et d'aller vers un projet personnel est le point de départ de cette série qui présente des entrepreneurs et des artistes.

    J'ai réalisé ces images sur le mode de l'échange : une séance pour mon projet a permis à l'artiste de recevoir aussi une séance pour son propre projet. Cette série est une série où la participation et l'engagement des personnes se lit dans l'interaction avec la lumière et les poses qu'elles.ils proposent.

  2. Les personnes rencontrées ont entendu mon interprétation du mythe égyptien d’Horus et nous en avons discuté. À partir de là, nous avons parlé de leur projet, de ce qui l’a bloqué, de ce qui les a motivées, de l’énergie qui les porte ou de la façon dont iels perçoivent leur trajectoire. De ces échanges ont découlé les improvisations de mouvements en studio et la mise en scène d’objets ou de lieux.

    Je conçois cette série photographique comme un projet participatif et engagé. Les vocations des personnes sont expliquées sur une feuille à l'entrée de la pièce de projection. Cette pièce est une sorte de temple qui leur est dédié, une boîte noire d'où jaillit une lumière. Cet inventaire-hommage est un éternel Work in Progress.